La ZA PYGAR en quelques mots

Dynamiques des interactions entre les sociétés humaines et le fonctionnement des écosystèmes dans les Pyrénées et le bassin versant de la Garonne

 

La Zone Atelier Pyrénées-Garonne (ZA PYGAR) vient d’être labellisée le 26 septembre 2017 par l’Institut Ecologie et Environnement (InEE) du CNRS. Elle rejoint ainsi le Réseau des Zones Ateliers (RZA) qui compte aujourd’hui 14 ZAs. La ZA PYGAR a pour objectif d’étudier les dynamiques spatiale et temporelle des systèmes socio-écologiques (SSE).

Les Zones Ateliers sont des plateformes pour la recherche en environnement. Elles sont centrées sur un territoire (fleuve, ville, paysage, environnements extrêmes…), sont interdisciplinaires (consortium de chercheurs en sciences écologiques, physiques, chimiques, socio-économiques…), fédèrent des recherches inter instituts et inter organismes, portent des études sur le long terme et abordent des problématiques de recherche fondamentale soulevées par la demande sociétale.

La ZA PYGAR étudie les interactions entre les systèmes sociaux et les systèmes écologiques. PYGAR étudie les transitions spatiales au sein de la chaîne pyrénéenne ou du massif central à la plaine de la Garonne. Le changement d’échelle et la modélisation s’appuient sur les compétences des laboratoires de la ZA PYGAR en analyse d’images satellites. Les SSE sont traités à différentes périodes depuis le dernier maximum glaciaire jusqu’à l’époque actuelle.

L’étude de la co-évolution de ces systèmes permet de caractériser leur résilience face aux changements globaux (climatiques, changement d’occupation des sols). La résilience des SSE, que nous définissons comme leur capacité à résister à une perturbation ou à changer d’état, constitue la question transversale de la ZA PYGAR.

Les 3 questions posées par les équipes de la ZA PYGAR se situent à l’interface entre les systèmes socio-économiques et les systèmes écologiques :

  • Quelle est la contribution respective du changement climatique et des activités socio-économiques aux modifications de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes ?
  • Quelles sont les interactions entre les pratiques (pratiques agricoles, prélèvement des ressources: eau, minéraux, biodiversité, rejet d’effluents) et les services écosystémiques (approvisionnement en eau, régulation des flux, ravageurs des cultures, pollinisation)?
  • Quelles sont les relations entre les disponibilités en ressources, leur accès et la structuration des populations humaines sur des périodes historiques et pré-historiques ?

La ZA PYGAR regroupe des chercheurs et enseignants-chercheurs, des ingénieurs et techniciens, des doctorants et post-doctorants de 17 laboratoires de recherche rattachés à 11 organismes et universités de Toulouse et de Bordeaux.

Téléchargez la plaquette en version française et anglaise

Contact(s)

  • Jean-Luc Probst / Directeur de la ZA PYGAR : jean-luc.probst@ensat.fr
  • Annie Ouin / Directrice adjointe de la ZA PYGAR : annie.ouin@ensat.fr
  • Vanessa Lea / Chargée de mission Partenariat : vanessa.lea@univ-tlse3.fr

En savoir plus

Site des « Zones Ateliers »: http://www.za-inee.org/

Suivre les Zones Ateliers sur twitter : https://twitter.com/ZAteliers

Actualités

2e session des Ateliers collaboratifs PYGAR

«Biodiversité et bioservices»: Quelle(s) plus-value(s) pour les activités socio-économiques?

Vendredi 29 mars 2019 de 10h à 17h30

ENSAT, avenue de l’Agrobiopole, Auzeville Tolosane

plus d’infos:

Invitation_PYGAR_Atelier_Biodiversite_Bioservices

FooGallery Widget